Les outils de gestion

Voici le résumé de l’Atelier sur les outils de gestion qui a eu lieu lors de la Conférence sur les affaires électroniques le 14 avril 2015 au Villa mon repos de La Sarre.

Les outils de gestion se sont rapidement développés au cours des dernières décennies, supportées par le développement de l’informatique ainsi que des moyens de télécommunications et supportant la complexité croissante des entreprises.  Etienne Doré, d’Alliés Technologiques nous en présente un survol, traitant à la fois des Systèmes Intégrés de Gestion (SIG ou ERP en anglais) et du processus de développement sur mesure pour les entreprises.

Système Intégré de Gestion

L’histoire des SIG débute avec les MRP (Material Requirements planning) dans les années 1990 avant d’être appliqué à l’ensemble des processus de l’entreprise avec les ERP (Enterprise Resource Planning) dans les années 2000, touchant la main d’œuvre, la capacité de production et le service client.  Cette évolution devrait se poursuivre avec la récente venue des médias sociaux, des mobiles et de l’infonuagique, ouvrant sur un large éventail de possibilités pour la gestion des entreprises et la prise de décision.

L’objectif d’un SIG est d’intégrer et d’optimiser l’ensemble des coûts, opérations et ressources d’une entreprise, intégrant les modules internes et externes dans une solution extensible tout en permettant d’uniformiser l’expérience de l’utilisateur.

Développement sur mesure

Plusieurs objectifs peuvent être recherchés par le développement sur mesure, que ce soit pour répondre des processus d’affaires particulier, faciliter l’accès à l’information, innover dans ses façons de faire ou encore intégrer ses divers systèmes.  Bien sûr, temps et argent font aussi partie de l’équation.

Généralement, la croissance des données poussera une entreprise à développer de meilleures solutions; d’un simple fichier Excel, l’entreprise se retrouve avec de nombreux onglets et fichiers liés dont le suivi devient difficile en quelques mois ou années et l’analyse quasi impossible.  Un transfert vers MS Access permettra d’offrir de bons résultats à court terme mais demandera beaucoup de temps de programmation sans mentionner les bogues possibles.  L’entreprise est alors mûre pour un développement qui lui conviendra.

L’Internet et le mobile offrent de nouvelles façons d’interagir avec le SIG.  Les fonctions intégrées aux mobiles (GPS, caméras, paiement, etc.), leur facilité d’utilisation et la possibilité de travailler hors-connexion peuvent offrir un avantage à développer des applications mobiles plutôt que Web malgré certaines difficultés de compatibilité des plateformes et des mises à jour plus complexes.  Les applications Web ont également beaucoup évoluées, principalement en regard des SaaS (Software as a Service) où l’hébergement et les mises à jour sont gérées par un fournisseur.  Ces services supportent souvent de multiples plateformes et offrent les mêmes accès Intranet/Extranet/Internet qu’un site web conventionnel.  Les applications web demandent toutefois un niveau de maîtrise technologique plus avancée que les applications Windows et peuvent être moins rapides.

Parmi les applications sur mesure courantes, les feuilles de temps, les billetteries et l’intégration d’un module de commerce électroniques sont des exemples assez répandus.  Les rapports de suivi d’opération peuvent également être développés et fournir des données intégrant automates programmables et données du SIG  tout en étant disponibles à distance.

Synthèse

Les entreprises sont toutes différentes, évoluent constamment et leurs besoins quant à la gestion de leurs données changent tout autant.  Les SIG et les applications sur mesure peuvent être une solution mais aussi peuvent représenter un niveau de complexité, un temps de développement et des coûts pouvant devenir important. Il vaut mieux commencer petit, prendre du recul pour adapter et intégrer nos processus et notre solution développée.

Diaporama de l’atelier

>> Accéder à la page du Colloque sur les affaires électroniques 2015