Présentation du projet : Informer pour prévenir PARLES-EN

 

C’est en présence d’une cinquantaine d’intervenants de la Commission scolaire du Lac Abitibi et des organismes du milieu, que s’est tenue le 29 novembre la présentation d’outils associés à la violence réalisée par la SADC d’Abitibi-Ouest sous le thème, Informer pour prévenir, PARLES-EN.

 Ce qu’est la violence

Réalisés dans le cadre de la Réussite éducative et de la Persévérance scolaire, les objectifs sont de rappeler que le contexte associé à la violence se présente sous différentes formes – verbale, physique, psychologique et sexuelle, dont les manifestations peuvent se traduire entre autres par l’intimidation, le taxage, les insultes, la cyber-intimidation, les propos sexuels et les attouchements déplacés. On comprend que la victime est une personne qui n’a pas donné son consentement et n’est pas responsable, que l’agresseur est malhabile au niveau de ses relations et de ses communications en exerçant du contrôle inadapté et que les témoins représentent le consensus social. De ce fait, il faut intervenir aux trois niveaux pour améliorer les comportements.

Le portrait général

Les données indiquent qu’il y a place à agir pour la situation de nos jeunes. Selon Statistique Canada 2013, de 6 à 8 % des élèves sont victimes d’intimidation de façon répétitive et 43 % des adolescents de 13 à 17 ans déclarent avoir connu une sorte de cyber-intimidation au cours de l’année et plus d’un enfant sur deux aurait été abordé par des inconnus en ligne. Pour la violence à caractère sexuelle, 8 victimes sur 10 connaissent leur agresseur dont 66 % sont âgées de moins de 18 ans, de ce nombre, 80 % sont des filles et 20 % des garçons.

Qui peut agir

Ces constats de situation réelle, démontrent qu’il y a place à agir. Cette activité a permis de faire connaître les principaux intervenants auxquels les jeunes peuvent se confier dont les ressources sont d’abord les parents et un adulte de confiance qui saura écouter, les professionnels en milieu scolaire, social, sportif, les enseignants, les policiers ainsi que les intervenants des services en santé et services sociaux.

Les ressources

Afin d’en connaître davantage sur les ressources et les actions à prendre, n’hésitez pas à consulter les sites Internet csdla.qc.ca et celui de la sadcao.com. D’autres activités d’information et de sensibilisation seront développées en milieu scolaire lors de la distribution des signets et des affiches aux étudiants les informant des différentes facettes de la violence et des ressources à contacter.

Parles-en

C’est donc une invitation tant pour les adultes en relation auprès des jeunes qu’à ces derniers à encourager l’expression. Pour information complémentaire sur les actions ou projets à venir, n’hésitez pas à contacter le responsable de l’école fréquentée par votre enfant ou Madame Sylvie Lapierre au 819 333-5536 de la Commission scolaire du Lac Abitibi. Pour en connaître davantage sur les outils, vous pouvez rejoindre Madame Thérèse Grenier de la SADC d’Abitibi-Ouest au 819 333-3113.

La SADC d’Abitibi-Ouest a comme mission de soutenir les initiatives du milieu et de travailler au mieux-être de la collectivité.

Pour visualiser les outils, consultez la section Projets, volet communautaire.

Communiqué de presse (PDF)

Article Le Citoyen/La Frontière